Expatriation à Montréal : Marion et Damien te racontent !

Vivre Ailleurs

Marion & Damien reviennent de leur expatriation à Montréal, qui a duré d'1 an et demi. Ils nous partagent leur expérience, leur ressenti et leurs adresses et bons plans !

Comment ont-ils fait pour se trouver un logement ? Comment s'est passé la chasse au jobs pour Marion ? Et la vie à Montréal alors ? Elle est comment ? Tout plein de questions auxquelles ils ont eu la gentillesse de répondre   

Montéal, une ville où il fait bon vivre pour s'expatrierMontréal, vue du belvédère du Mont Royal - Photo de Andrew Welch 

D’où venez-vous et que faisiez-vous à Montréal ?

On est un couple de français. On a habité à Lille et à Annecy. Puis on a vécu 1 an et demi à Montréal. On s'est expatrié dans la capitale québecoise car Damien avait trouvé une chouette mission dans une entreprise là bas. (Damien est 3D modeler artist. Il travaille en freelance ou en contrat pour l'industrie des jeux vidéos ou du cinéma - ndlr)

Pourquoi avoir choisi Montréal pour s'expatrier ?

On a toujours eu très envie d’avoir une expérience à l’étranger, en particulier en Amérique du Nord. On ne rêvait pas forcément de Montréal mais comme l’opportunité s’est présentée et que c’était un bon moment pour nous deux, on a foncé.

Comment se sont passées votre expatriation et votre installation ?

C'était très speed ! On a eu très peu de temps pour se préparer car Damien a signé son contrat début juillet 2018 pour commencer début août 2018. Damien est donc parti en premier, avec une valise sous le bras. Marion est restée un mois de plus en France pour préparer le déménagement de notre appart d'Annecy et est ensuite allée le rejoindre. C’est la boîte qui embauchait Damien qui s’est occupée des Visas du coup niveau paperasse de ce côté, c'était plutôt simple.

Le quartier du plateau Mont-Royal, à MontréalLe quartier du plateau Mont-Royal, à Montréal

Des bons plans pour trouver un logement ?

Le prix des loyers à Montréal grimpe en permanence mais c’est encore abordable, surtout quand on a l’habitude des tarifs des grandes villes françaises    Le bon coin local c’est Kijiji, il faut aussi regarder sur Facebook Marketplace et dans les groupes Facebook d’expats. 

Nous on a trouvé avant de partir à distance via Kijiji avec un ami qui a visité sur place. C’est vraiment adapté aux migrants, vous allez avoir pas mal de monde qui partent et revendent leurs meubles. Il y a un grand débat à Montréal que les français font monter le prix des loyers et parfois les tarifs proposés dans les groupes pour expats sont trop élevés. Il faut savoir que les tarifs varient également beaucoup suivant le quartier et bien sûr la prestation…

À savoir ! Le bail classique pour une location est de 1 an. Il débute en général à partir du 1er juillet, ce qui donne la situation absurde ou tout le monde déménage en même temps… Si vous voulez partir avant la fin du contrat en cours il faut retrouver un locataire sinon il y a des pénalités. Ce n’est vraiment pas compliqué de trouver un repreneur car le marché est plutôt saturé, surtout en centre ville.

Est-ce qu’il y a des démarches spéciales pour partir vivre à Montréal, que ce soit en France pour le départ ou au Québec pour l’arrivée ?

Oui on n’immigre pas au Canada comme on pourrait aller vivre en Europe. Il faut un permis correspondant à ce que vous voulez/pouvez faire. C’est vraiment drôle d’ailleur c’est LE sujet de conversation “ice breaker” des expats entre eux   

En résumé, il existe :

- Le permis vacances travail (PVT) c’est un peu le saint graal car tu peux tout faire, s’obtient avec un système de tirage au sort, réservé aux - de 35 ans (30 ans pour les Belges).

- Le permis de travail jeune professionnel : si tu as trouvé un emploi au Canada c’est assez facile à obtenir.

Vous pouvez faire les deux demandes de ces permis en même temps, c’est conseillé    

- Autres permis de travail (C14 par exemple) : ce sont des permis qui sont faits et pris en charge par l’entreprise qui embauche des métiers spécialisés (ce qu’on a eu).

La plupart des permis donnent droit à un permis similaire pour le conjoint (conjoint de fait ou marié). Tu peux aussi partir par exemple créer une entreprise là-bas avec des investisseurs sur place. Ça te donne aussi un permis, il y a pas mal de ressources en ligne pour se renseigner sur le site officiel du gouvernement du Canada.

Vue sur Montréal, depuis le fleuve Saint LaurentVue sur Montréal, depuis le fleuve Saint Laurent

Vous travailliez sur place, comment avez-vous trouvé votre job ? Est-ce que c’est facile de trouver à Montréal quand on est français ?

Alors c’est le plein emploi au Québec et c’est pour ça que l’immigration est facilitée. Le Québec souffre plutôt d’un manque de personnel, particulièrement en région, donc hors Montréal. Et ce, sur toute sorte de métier plus ou moins qualifié.

Damien travaille dans l’industrie du jeu vidéo et du cinéma d’animation et il y a beaucoup d’entreprises du secteur qui embauchent en masse des immigrants à Montréal. C’est un secteur soutenu par l’état avec d’importants crédits d’impôts !

Dans le domaine de Marion (la communication/ marketing) il y a aussi beaucoup de travail mais c’est plus difficile de trouver directement. Montréal contrairement à l’idée qu’on en avait ce n’est pas vraiment “à l’américaine” où tu embauches et changes de job du jour au lendemain. Les entreprises ont besoin de faire confiance, il faut réseauter, rencontrer des gens, avoir des références et ça prend du temps. Il faut souvent une “première expérience” locale qui va donner confiance aux employeurs, réadapter son CV à la façon de faire là bas (il y a des ateliers pour accompagner les migrants). 

Le bénévolat est très valorisé et c’est un conseil aux nouveaux arrivants de tout de suite donner quelques heures par semaine à une association pour rencontrer du monde et commencer à montrer ses qualités pro.

Qu’est-ce qui vous a le plus surpris dans ce pays et dans cette ville ?

La couche de glace de 3 cm SOUS la neige sur les trottoirs pendant 3 mois   Les arrêts de bus sur les poteaux nous ont aussi surpris. Il y a l'addition partagée au resto aussi,  plein de détails qui font que tu sais que tu es vraiment ailleurs. 

Les rues immenses et sans fin sur un plan quadrillé contrairement à l'Europe aussi ça nous a fait bizarre   

Art de rue dans Montréal, sous la neige-glaceArt de rue dans Montréal, sous la neige-glace

Quelle est la qualité que vous préfèrez le plus chez les locaux ?

La gentillesse des gens, le savoir-vivre et le respect au quotidien. On se sent très en sécurité à toute heure de la journée et de la nuit. !

Vous vous déplaciez comment ? En voiture, transport en commun, vélo ?

À pieds, en Métro et en vélo (Bixi, service de location de vélo libre-service). Et de temps en temps on louait une voiture avec des copains pour se balader.

Qu’est-ce qui vous manquais le plus de votre pays natal ?

Le printemps ! L’hiver 2018-2019 a été bien trop long… La bouffe aussi nous manque, même si on trouve de tout là bas. Mais c’est souvent moins appétissant qu’ici. Il y a des bons produits mais aussi pas mal de trucs assez dégueulasse qu’on oserait pas vendre en France   

Montréal au coucher du soleilMontréal au coucher du soleil. Sympa la vue depuis l'appartement de Marion & Damien ^^

Vous avez peut-être dû quitter amis et famille, comment gardiez-vous le contact avec eux ?

On habitait déjà pas à côté de la famille donc on a gardé les mêmes moyens de communication (téléphone, skype, etc.). Les amis c’est un peu comme quand tu changes de région, tu gardes contact et tu t’en fait aussi d’autres sur place... 

A quelle fréquence vous rentriez dans votre pays d’origine ?

Comme on est pas restés très longtemps, c'était plutôt limité. Marion est rentrée 1 fois pendant notre séjour, Damien n'est pas rentré.

3 idées de sorties le soir, après le boulot à Montréal ?

- Aller boire une bière dans une Micro Brasserie (Dieux du ciel ou encore Vice & Versa)

- Aller à un événement de réseautage (on appelle ça les 5 à 7)

- Ciné concerts à la Place des Arts.


Quel est l’endroit où vous nous auriez emmenés direct si on était venu à l'improviste ?

 On aurait remonté la rue St Laurent pour voir le plateau et le Mile End. On aurait continué en faisant un tour au parc du Mont Royal pour  voir toute la ville d’en haut   

Superbe vue sur la capitale québecoise, MontréalVue en haut du Mont Royal, sur la capitale québecoise

Si c’était à refaire, vous changeriez quoi ?

Marion : Je n’ai pas fait ce que je recommande d’aller faire du bénévolat direct et je pense que ça m'aurait aidé. Si c'était à refaire, je ferais ça direct !

Damien : Ne pas avoir négocié mes jours de congés sur mes contrats. C’est une variable comme le salaire et en tant que Français je ne le savais pas   

Pensez-vous avoir évolué ou grandit grâce à cette expatriation ?

Marion : J’ai vraiment appris à travailler plus à distance en Digital Nomad. Yeah, et j’ai appris plein de petites choses, sur le plan personnel et pro. Cette expatriation m'a beaucoup apporté oui   

Damien : Oui, j’ai perfectionné mon anglais ! Effectivement, au Québec les gens parlent français mais dans la boîte où j'étais c'était plutôt anglophone. Et d'avoir travaillé dans le secteur du cinéma d’animation, que je ne connaissais pas, c’était vraiment enrichissant !

Dans les rues de MontréalDans les rues de Montréal

Pour finir, tu as des conseils à donner aux personnes qui souhaiteraient s’expatrier à Montréal ?

Oui, plein de conseils !

Pour son logement :

  • Attention quand tu choisis ton appart : Au Plateau, là où beaucoup de français choisissent de vivre, il y a plein de trucs très chers et mal isolés ! 
  • Ne déménage pas tes meubles pourris ! Il y a tout ce qu’il faut sur place (LeBonCoin local, Ikea, Structube). Pars donc le plus léger possible !
  • Attention le courant électrique est en 110V ! Tu peux déménager ton ordi, car son alimentation fait office de convertisseur. Par contre ton sèche-cheveux par exemple ou ton électroménager ne vont pas bien fonctionner sans convertisseur.

Téléphonie :

  • Si il existe encore quand tu lis ça, prends le forfait téléphone Red SFR qui couvre le Canada. C’est tellement moins cher que là-bas ! Nous on a pu l’utiliser sans problème durant tout notre séjour !   

Se parer pour l'hiver :

  • Pour trouver de quoi s'habiller pour l'hiver, tu peux facilement trouver d’occasion. T’es pas obligé d’acheter le top du top à 700$ pour pas avoir froid. 

Se sociabiliser :

  • Détends-toi, tout le monde se tutoie là-bas ! 
  • Dans les magasins, cela surprend les premières fois mais le personnel t'accueilles en te demandant : "Ça va bien ?" A ça, tu réponds juste : “Super merci bien”, et that’s it    C'est leur forme de politesse   
  • Au Québec, c'est toi qui a un accent ! Faut s'en souvenir   

Les taxes et pourboire :

  • C'est connu, il faut laisser un pourboire car les services dans les restaus (ou autres services) ne sont pas compris dans les tarifs affichés. Laisse donc un pourboire d'au moins 8% si le service est pourri mais 15% si le service est normal. Tu peux donner plus si tu veux ! Le pourboire est nécessaire pour les restos, les taxis, les coiffeurs, etc. Si tu prends un verre service au comptoir, tu laisse 1$ de plus pour le barman par boisson.
  • Pour calculer les pourboire facilement, tu peux utiliser une application mobile, il en existe plein. Ou parfois c'est déjà indiqué sur la note   
  • Les prix des restos sont affichés sans taxe et sans pourboire, attends toi à payer au total 30% de plus qu’indiqué. Ça correspond en gros à la conversion €/CAD$. Il n’y a pas de taxe sur la bouffe au supermarché par contre, ils ne l'ajoutent que sur le non-alimentaire.


Marion et Damien, anciens expatriés à Montréal.Marion & Damien - Sont-ils pas trop mignons, ces anciens expatriés ? 



Un grand merci à Marion et Damien pour leurs réponses à nos questions !   Une expatriation c'est toujours une expérience hors du temps, de sa routine. Ça te mets forcément les choses de ta vie en perspective. Alors si tu en as l'opportunité, un conseil, saute dessus !!   

Et pour tous ceux qui se sont déjà, ou sont actuellement expatriés : quels sont tes ressentis? Qu'est-ce que l'expérience de vivre ailleurs t'as apporté ? On est curieux de savoir, dis-nous tout en commentaire ! 


Retrouve facilement cet article sur Pinterest

Epingle-moi sur Pinterest !




Bisous bisous,
Aude & Jérémy